La cuisine cambodgienne

Cuisine Cambodgienne Lok Lak - Crédits photo : Sodanie Chea





La cuisine cambodgienne comporte des influences vietnamienne, thaïlandaise, chinoise et française.
Vous trouverez beaucoup de soupes, de légumes et évidemment de riz (aliment de base). Servi en accompagnement, il révèle avec délicatesse le gout des plats typiques.
Les préparations sont souvent agrémentées de coriandre, gingembre ou citronnelle, mais aussi de « prahoc » qui est une saumure de poisson.
La nourriture khmère est délicieuse et bon marché.

Bien souvent au petit déjeuner les cambodgiens mange une soupe qui s’appelle « Bobor » qui est un porridge de riz, souvent parfumé avec un peu de viande. Le bol vous sera habituellement servi avec quelques quartiers de citron vert, un peu de gingembre frais, des germes de soja et de la purée de piments frits pour l’assaisonnement.

Quelques plats typiques du Cambodge:

  • l’amok, spécialité de poisson ou poulet cuisiné au lait de coco, citronnelle et épices en tout genre servie dans une feuille de bananier. C’est l’un des plats le plus célèbre. Le plus courant est l’amok trei (poisson au lait de coco et à la citronnelle cuit à la vapeur).
  • Cuisine Cambodgienne - Amok

    Amok – Crédits Photo : Mekong day tours.com

  • Lok Lak, boeuf mariné au citron et sauté avec une sauce poisson.
  • K’tieu (Kuytheav), une soupe de nouilles souvent servi pour le déjeuner. Elle est préparé avec du porc, du boeuf ou des fruits de mer. Des assaisonnements sont ajoutés pour donner du goût : poudre de piment, jus de limette, sauce de poissons…
  • Somlah Machou Khmae, un potage aigre-doux fait à partir d’ananas, de tomates et de poissons.
  • Mille/Bai Chaa, des nouilles ou riz frit.
  • Pong Aime, un dessert que vous retrouverez dans la plupart des villes de Khmer.
  • Khô bangkang, gambas au sucre de palme caramélisé.
  • Phlea sach ko, salade de boeuf cru mariné au jus de citron vert, ou à la citronelle.
  • Comme boisson, on boit de l’eau ou du thé. On trouve aussi le vin de palme et le choum, un alcool de riz.

    Il est dit des cambodgiens qu’ils mangent tout le temps, c’est assez vrai…. au delà des repas partagés en famille, le grignotage est de coutume. D’ailleurs on ne compte plus les multitudes échoppes ou roulottes qui vous propose des gourmandises locales telles que des desserts typiques ou des fruits exotiques.

    Les fruits, plus étonnants les uns que les autres, prennent d’ailleurs une place de choix chez les Cambodgiens. Les amateurs pourront se laisser tenter par la dégustation d’un durian, c’est un fruit qui ressemble à un ballon de rugby, il est vert et couvert d’épines, il peut peser jusqu’à 5 kilos.

    La cuisine cambodgienne, découverte.

    Crédits photo – Le Durian : Noodles and Beef.





    Mais la manière la plus efficace d’identifier ce fruit n’est pas son apparence externe, c’est surtout votre odorat qui détectera immanquablement sa présence. Une odeur que certains associent au camembert. interdit dans les avions en raison de son odeur prononcée, il est ici apprécié, au point d’avoir érigé un monument à sa gloire. Bon appétit…… et bonne découverte!

    Rejoignez-nous sur Facebook !

    Livres sur la Cuisine du Cambodge

    1 Commentaire le La cuisine cambodgienne

    1. une info rapide et précise c’est rare, alors merci beaucoup

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.